photo seo primaires droite france

En ces temps de primaire de la droite et du centre, une source d’informations intéressantes se trouve être Google Trends, ou l’on peut y trouver un dossier complet grâce au newslab : l’évolution des recherches pour tous les candidats et les questions les plus souvent formulées à leur propos : programme, différence, Israël, pain au chocolat, âge, Libye, mariage pour tous, avortement…. Petit balade dans les mots clés de cette primaire.

Evolution des mots clés des 2 candidats au 2ème tour

L’arrivée de Fillon au deuxième tour : il semblerait qu’il ait commencé à susciter de fortes requêtes à partir du 12 novembre.

fillon juppe sarkozy coppe nkm google trends

Aujourd’hui, le site de François Fillon arrive 1er sur la requête « Fillon » après les actualités, alors que le site de d’Alain Juppé n’arrive que 2ème sur la requête « Juppé »derrière Wikipedia et les actualités.

Regardons plus en détail comment les sites des 2 candidats répondent aux questions que se posent les internautes:

google trends questions fillon juppe

  • Pour Fillon, son site remonte en premier sur « programme Fillon », par contre il est absent de la requête «  Fillon et Israël » laissant la place au site le monde juif.
  • Pour Juppé, son site remonte aussi sur « programme Juppé », par contre c’est le snippet Juppé qui remonte sur « âge Juppé », puis Wikipédia, puis Gala.
  • Pour la « différence Fillon Juppé », les grand gagnants sont les actualités, Marianne en 1er, Figaro (X2) et RTL, mais si on inverse les termes et si on tape « différence Juppé Fillon », Marianne est toujours premier mais le Figaro disparaît du top 3, remplacé par RTL et Usine Nouvelle.

Encore plus loin : analyse des mots clés des candidats au 2ème tour sur SEMrush

Intéressant de constater que « Fillon » n’obtient que 22 200 requêtes mensuelles , alors que « Juppé » en obtient  40 500, ce qui reflète leur notoriété, mais cette moyenne devrait être modifiée avec les résultats du premier tour des primaires qui a suscité beaucoup de recherches d’information sur François Fillon.

Mots clés François Fillon et trafic naturel

Quand on regarde le site de Fillon, on voit qu’il y a un réel effort de contenu, dommage que ce contenu n’ai pas été optimisé, cette page  aurait pu être optimisée pour «  éducation », mais par exemple l’url utilise «rentrée des classes, redonner un cap à l’école », alors que le premier titre (un H3!) utilise la phrase : faire à nouveau de l’école la première marche de l’unité républicaine ? Sans optimisation SEO, aucun espoir de remonter sur des expressions génériques et de recruter des nouveaux électeurs…

Résultat, le site de Fillon remonte principalement sur des expressions liées à son nom, à noter quand même une 10ème place sur « équipe » et « sécurité », et 11ème sur « les femmes » (les femme avec Fillon?).

mots clés fillon primaire droite

en résulte un traffic naturel de 43K au mois de novembre 2016.

trafic-naturel-fillon-primaire

Mots clés Alain Juppé et trafic naturel

Alain Juppé semble avoir une notoriété plus forte que Fillon, mais le trafic naturel reçu en novembre est légèrement en retrait par rapport à Fillon : 40 K vs 43 K… Le site de Juppé a les même soucis que son concurrent : du contenu, mais non optimisé, ce qui ne permet pas de recruter de nouveaux votant sur des termes génériques…

A noter que le site d’Alain Juppé remonte bien sur son nom, et aussi sur « de vous à moi » son livre ou encore « lettre ouverte ».

mots cles alain juppe primaire


juppe trafic naturel

Bref, des sites internet globalement mal optimisés pour le référencement naturel…

Comparaison du nombre de domaines par candidats de la primaire

Le site de Sarkozy est largement en tête pour le nombre de domaines selon SEMRush : 362 noms de domaines pointent vers lui, comparé à 62 pour Juppé, 45 et 26 respectivement pour Fillon et NKM.

Sarkozy.fr bénéficie ici peut-être de son nom de domaine (NDD) générique, alors que tous les autres candidats ont opté pour un NDD avec la date 2017. Ou peut être que ces liens viennent de campagnes de détracteurs pour l’empêcher de revenir au pouvoir ???  Une analyse plus précises des sites pourrait nous renseigner…

Juppé semble bénéficier d’une campagne qui dure depuis plus longtemps que Fillon. Le temps apportant des articles en ligne et des liens.

nombre domaines primaire droite
Nombres de noms de domaines avec des liens vers les sites des candidats

Comparaison du nombre de liens par domaine et par candidat

nombre liens primaire droite
Comparaison du nombre de liens vers les sites des candidats

De façon logique, puisqu’il a plus de domaines pointant vers lui,  le site Sarkozy.fr arrive avant tout le monde en terme de liens. Les sites avec le plus de liens vers chacun des candidats sont : soit des sites de fans (Jean Claude Lenoir pour Fillon par exemple), ou alors des liens d’anciens sites (nk-m.fr, nkmparis.fr pour Nathalie Kosciusko Morizet), pour gérer le problème de la durée de vie en ligne…

liens par candidat

Les médias qui linkent vers des sites de candidats

En sélectionnant les sites pointant vers les candidats avec un taux de confiance élevé (Trust ou Authority), on peut voir quels sont les médias connus qui ont des liens actifs vers les sites de candidats, ce qui signifie  savoir quels sont les candidats qu’ils aident, de façon consciente ou inconsciente, en leur envoyant du « jus  » seo de qualité !

liens medias primaire droite

Le Figaro est généreux pour Fillon, Juppé Sarkozy et Macron, alors que le JDD préfère NKM et Juppé. Le Monde ne fait pas de liens vers ces sites. Libération ne fait de lien qu’avec Fillon. Il pourrait être intéressant de comparer  cette analyse aux candidats de gauche : c’est pour cela que nous avons commencé à suivre Macron 😉

Conclusion

L’avantage de Sarkozy en terme de lien n’a pas été mis à profit puisque le site n’était pas optimisé pour faire de l’acquisition en SEO, comme les autres candidats à la primaire d’ailleurs, qui ne rankent que sur leur noms, et non pas sur des expressions génériques qui leur permettrait de recruter des adhérents militants.

Solution ?

Une stratégie SEO de longue durée permettrait de sécuriser des expressions clés et des liens. Par exemple, pour NKM, ranker sur un mot clé du type « travail freelance » en nourrissant le contenu en articles et études et en communiquant régulièrement , lui permettrait de convaincre des électeurs potentiels pour une prochaine élection.

Connaissez-vous des hommes ou femmes politiques qui intègrent une démarche de référencement naturel à leurs sites de campagne? Faites-le nous savoir en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *